Introduction

 

Introduction

          La formule 1 est un sport particulier. L’efficacité d’une monoplace dépend de plusieurs facteurs techniques. Nous nous sommes intéressés à l’aérodynamique qui est très important dans le sport automobile.

          Pour nos TPE (travaux pratiques encadrés) de première Sciences de l’ingénieur nous allons donc traiter l’aérodynamique. En nous aidant de différents sites internet comme Wikipedia, fémin-F1, et d’autres qui se situent dans la bibliographie.

          Les premières formules un ont débuté  vers 1950. En cinquante années de compétition, leurs caractéristiques techniques ont évolué par période. L’une des évolutions majeures reste l’aspect aérodynamique des monoplaces car les premiers constructeurs n’y prêtaient pas attention. Les constructeurs se lanceront dans une lutte acharnée afin de gagner en vitesse et en fiabilité, faisant de l’aérodynamique une caractéristique fondamentale des F1 modernes.

          Cependant, les évolutions apportées aux carrosseries ont été lente seulement vers 1970 et l’évolution aérodynamique était minable. Les premières voitures ressemblaient à une fusée avec 4 roues ; ces voitures offraient une adhérence presque nulle et des vitesses de pointe relativement faible en égard des pointes atteintes par les monoplaces actuelles.

          Avant 1968, les constructeurs ne voyaient en l’air qu’un facteur néfaste et leur but était de réduire la résistance (traînée) de la monoplace à l’air au maximum. Les premières études en souffleries révèleront toute la puissance des flux d’air et leur faculté à créer une force verticale plaquant littéralement la voiture au sol (appui aérodynamique). Dorénavant, le but des ingénieurs aérodynamiciens est d’augmenter au maximum cet appui aérodynamique tout en limitant la traînée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site